1. Forum
  2. >
  3. Sujet : German
  4. >
  5. "Eine Biene ist ein Tier."

"Eine Biene ist ein Tier."

Traduction :Une abeille est un animal.

March 8, 2016

6 messages


https://www.duolingo.com/profile/ahmedone

Eine biene ist ein inzekt


https://www.duolingo.com/profile/PERCE_NEIGE

Ja, und: Insekten sind alle Tiere.

C'est un insecte, donc c'est un animal.

Larousse (c'est un dictionnaire):

»insecte:

Animal invertébré articulé, respirant par des trachées et dont la tête est indépendante du thorax, qui comprend trois anneaux portant chacun une paire de pattes. (Chez la plupart des espèces, l'adulte a des ailes, ce qui n'est le cas chez aucun autre animal invertébré.»


https://www.duolingo.com/profile/ChristineW991699

Une abeille est un insecte et les insectes ne sont pas considérés comme des animaux


https://www.duolingo.com/profile/Langmut

Mais si! Les insectes sont bien des animaux.


https://www.duolingo.com/profile/Hidaya181935

Tous les insectes sont des animaux, mais, de mon point de vue personnel, Martyn962093 a raison sur un point : les hommes ne sont pas des animaux. Chacun a son avis, je donne le mien, après, cela dépend de la religion et des traditions de chaque personne. Moi, je crois en Adam, le premier homme sur Terre, qui n'étais pas un singe, et pas un autre animal.


https://www.duolingo.com/profile/berncol

C'est évident, Hidaya, vous avez raison, Adam – ou quel que soit le nom qu'on donne au représentant des premiers êtres humains sur terre – n'était pas un singe.

C'était, comme nos nombreux cousins primates (singes, lémuriens, tarsiers...) un lointain descendant d'une souche commune, qu'on ne connaît pas – pas encore en tout cas – et il n'y a absolument rien de déplacé de nous situer dans la grande famille des mammifères, de nous considérer comme un vertébré qui s'est très bien adapté au monde qui l'entourait à l'époque, même s'il le fait nettement moins bien actuellement en cherchant à s'imposer en détruisant les autres espèces, dans un monde qu'il a tellement modifié qu'il l'aura rendu de plus en plus difficile à survivre pour lui-même.

Il me semble que, même si l'on est croyant, monothéisme, polythéiste ou animiste, rien ne s'oppose à imaginer que l'instance qui nous aurait créés n'ait choisi ce moyen élégant: nous faire surgir d'une succession d'êtres plus ou moins évolués, faire de nous le dernier maillon d'une très riche évolution.

Le dernier maillon... à voir: j'ose espérer qu'il aura, s'il existe, une ambition bien plus grande que faire de nous des êtres bagarreurs, cruels, égoïstes, injustes et immensément orgueilleux.

Et parfois, je serais moins vexé d'être considéré comme un animal parmi des dizaines de milliards d'autres que l'un des huit milliards d'homo sapiens (je fais grâce ici du pluriel de cette dénomination latine) qui nous entourent, si je ne me rendais pas compte de n'être pas vraiment meilleur qu'eux tous ;-)

Apprends l'allemand en seulement 5 minutes par jour. Gratuitement.