"Je ne connais pas ces gens."

Traduction :Ich kenne diese Leute nicht.

May 7, 2016

8 commentaires


[utilisateur désactivé]

    Pourquoi ne pourrait-on pas dire 'Ich kenne nicht diese Leute'?

    May 7, 2016

    https://www.duolingo.com/JeyJessy

    Même question : pourquoi ne peut-on dire " Ich kenne nicht diese leute. " ?

    October 5, 2016

    https://www.duolingo.com/Mimi658232

    Imaginons un étudiant allemand qui apprend le français. Il rencontre l'expression boire du lait et il écrit la traduction Milch trinken. Au contraire du français, l'allemand place le ou les déterminants avant ce qui est déterminé (structure régressive). Cet ordre de base, naturel et spontané, est caractéristique de la langue allemande.

    Cet ordre régressif de base, dont il faut partir pour comprendre la structure de la phrase allemande, nous le trouvons dans la proposition subordonnée, et non dans la phrase principale ou indépendante.

    Prenons par exemple un dialogue où l'on rencontre la réponse suivante :

    Weil ich diese Leute nicht kenne (Parce que ne connais pas ces gens)

    Dans cette phrase, après la conjonction de subordination (weil), nous trouvons ce dont on parle (le thème = ich), puis ce qui en est dit (le rhème = diese Leute nicht kenne). Et nous observons que le rhème suit l'ordre de base régressif signalé plus haut. C'est lui qui doit donc nous servir de point de départ pour comprendre les règles de la syntaxe allemande.

    Revenons au rhème de notre exemple : diese Leute nicht kenne. Ici, c'est kenne qui est déterminé, d'abord par la négation nicht (qui porte sur le déterminé lui-même et non sur un déterminant particulier — la négation a donc ici un sens global), puis par le COD diese Leute (seconde détermination : ne connais pas qui ? Ces gens).

    Pour construire une indépendante / principale à partir d'une subordonnée, on supprime la conjonction, on conserve le thème, puis on place le rhème en déplaçant le déterminé en tête de rhème. Ce qui, avec notre exemple, donne :

    Ich kenne diese Leute nicht.

    Prenons un autre exemple avec aller (en voiture) à Hambourg = nach Hamburg fahren. Observez ici encore l'ordre régressig qui vient spontanément à un esprit allemand !

    Weil ich nach Hamburg fahre. > Ich fahre nach Hamburg.

    Je profite de cet exemple pour indiquer le seul effet rhétorique allemand lié à la syntaxe : on peut mettre en valeur un déterminant du rhème en le plaçant avant le thème, et en le faisant suivre du déterminé du rhème (toujours avant le thème). Quelques constructions possibles :

    • Nach Hamburg fahre ich.
    • Nach Hamburg fahre ich morgen.
    • Morgen fahre ich nach Hamburg.

    Je ne peux évidemment pas expliquer TOUTE la syntaxe allemande dans un simple commentaire (Il est déjà bien trop long !), et il m'a donc fallu simplifier beaucoup, en particulier sur le découpage et l'agencement des déterminants dans le rhème (Par exemple, qu'est-ce qu'un "élément" du rhème qui peut être détaché pour être mis en valeur ? Je peux détacher "nach Hamburg", mais pas "nach" seulement !).

    J'espère quand même avoir fait comprendre l'originalité et l'intérêt de cette approche qui prend la subordonnée comme point de départ pour comprendre la syntaxe allemande. Dans les grammaires traditionnelles, historiquement dérivées des grammaires latines, on part toujours de la structure des indépendantes / principales. La subordonnée, comme son nom l'indique, est toujours considérée comme seconde et dépendante d'une principale dont la structure apparaît dès lors très étrange et pleine de cas particuliers : place de la négation globale, datif avant accusatif, etc.

    Dans mon approche, c'est un peu comme passer de Ptolémé à Copernic. L'ensemble paraît plus simple et plus naturel, plus cohérent, sans complications inutiles : on ne parle plus de "rejet" du verbe dans la subordonnée (Il est juste à sa place naturelle dans l'ordre de base), le datif est avant l'accusatif à cause de la structure régressive du rhème dans la subordonnée, le nicht global est à la fin de la principale parce qu'il était le déterminant principal du verbe déterminé dans le rhème de la subordonnée, etc. Remarquez enfin que dans une conversation (et la langue est d'abord parlée !), la subordonnée apparaît le plus souvent comme autonome, en réponse à une question (Pourquoi est-il absent ? — Parce qu'il est malade.).

    January 21, 2019

    https://www.duolingo.com/JoToutin

    c'est vrai, çà : pourquoi ?

    August 10, 2016

    https://www.duolingo.com/GrardBarro

    Toujours pas de réponse à cette question intrigante

    February 1, 2017

    https://www.duolingo.com/NeroNostalgeek

    Je relance avec espoir :)

    September 4, 2017

    https://www.duolingo.com/monica800181

    Même question s'il vous plaît

    September 14, 2017

    https://www.duolingo.com/NicoUrlaub

    Je crois que le "nicht" est utilisé pour nier quelquechose. Il doit donc être placé juste après ce que vous voulez nier. Ici "ces gens". Pas sûr de moi cependant, je suis en train d'apprendre tout comme vous :)

    September 21, 2017
    Apprends l'allemand en seulement 5 minutes par jour. Gratuitement.