1. Forum
  2. >
  3. Sujet : Portuguese
  4. >
  5. "A engenheira tem uma família…

"A engenheira tem uma família."

Traduction :L'ingénieur a une famille.

February 18, 2018

14 messages


https://www.duolingo.com/profile/Frdric629742

Il faudrait ingénieure


https://www.duolingo.com/profile/polarbee2

je confirme, c'est bien "ingénieure" qu'il faut mettre


https://www.duolingo.com/profile/Mimi658232

En français correct de France, on ne dit pas "ingénieure", "auteure", etc. L'Académie française a fermement rejeté les conclusions d'une commission (un peu trop politiquement correcte ?) qui préconisait cette évolution, à l'aide d'une argumentation très forte et en montrant qu'elle conduisait à des absurdités.

Malheureusement, personne ne lit cette argumentation des vieux sages. On préfère les insulter, voire les traiter de mysogines. En verité, cette prétendue mysoginie est totalement absente de l'argumentation, et je crains fort que les féministes (que je défends par ailleurs) ne se trompent de combat, en se trompant d'abord sur la notion de genre en linguistique.

J'ajoute que l'argumentation de l'AF met bien en évidence l'indigence de l'analyse linguistique des différents organismes officiels (en France et ailleurs) qui recommandent ce nouvel usage, sans s'apercevoir qu'ils sont surtout victimes du "politiquement correct".

Ne me croyez pas sur parole ! Allez sur le site de l'AF pour mieux comprendre le sens du débat.


https://www.duolingo.com/profile/Vincent_velo

Peu importe ce que dit l'Académie, 《ingénieure》 existe dans l'usage.

Au Canada, elle est à tout fin pratique la seule forme acceptée. En France (et en Europe plus généralement?), les deux forment semblent coexister dans l'usage, mais la forme féminisée tend à s'imposer.

Quelqu'un qui ne connait pas la règle de 《ne pas féminiser les noms de métiers relativement récents et prestigieux》va tout naturellement marquer l'accord en genre.

On ne dit pas madame le roi, mais la reine (ancien).

On ne dit pas madame le cuisinier, mais la cuisinière (non prestigieux).

Alors pourquoi devrait-on dire madame l'ingénieur au lieu d'ingénieure...

Une dernière remarque. On est ici pour apprendre le portugais. Le nom du métier se terminant par un a, je l'ai spontanément perçu comme étant marqué au féminin. En voyant seulement le mot traduit au masculin, j'ai pensé m'être peut-être trompé et qu'il s'agissait d'une exception. Ne pas présenter la traduction au féminin d'un mot au féminin nuit donc à l'apprentissage du portugais.


https://www.duolingo.com/profile/polarbee2

Tu as raison mais c'est un combat d'arrière-garde. Il n'y a aucune raison que l'AF accepte "pharmacienne" et refuse "ingénieure". De toute façon le terme est utilisé partout et finira par s'imposer.


https://www.duolingo.com/profile/Mimi658232

Les milieux élitistes qui observent le "politiquement correct" voudraient en effet nous faire croire qu'il s'agit d'un combat d'arrière-garde. Comme ils ont le contrôle de la plupart des médias, ils y parviendront sans doute. Mais pour le moment, l'immense majorité des Français ordinaires, la France profonde, n'utilise pas "ingénieure", "auteure", etc. Il est faux de dire que le terme "ingénieure" est utilisé partout.

Dans le rapport auquel je faisais allusion, l'AF expliquait justement pourquoi la formation de "pharmacienne" était acceptable tandis que celle de "ingénieure" ne l'était pas.

Depuis, il y a eu un autre rapport de l'AF qui souhaite favoriser la féminisation des noms de métiers en raison de l'évolution de la société : il constitue à mes yeux une régression vers le "politiquement correct" et il repose tout entier sur un contresens relatif au genre grammatical. Certaines féministes (une minorité hélas) ont d'ailleurs senti le piège et préféreraient une utilisation systématique du "masculin" non-marqué : juger nécessaire le rappel du genre biologique de la personne qui exerce une fonction, c'est supposer a priori qu'un homme et et une femme ne pourront pas exercer une même fonction de manière égale, ce qui justifirait l'inégalité de salaire selon le sexe ! Je ne suis pas du tout anti-féministe, mais je crois que la majorité des féministes se trompe ici de combat. La société japonaise est extrêmement machiste bien que la notion de "masculin-féminin" n'existe pas en japonais…


https://www.duolingo.com/profile/LouisSepdekdu

Je remarque de plus en plus dans les médias l'utilisation de "autrice", qui a l'avantage d'être formé de façon régulière, contrairement à "auteure".


https://www.duolingo.com/profile/DiazJulien

Le rapport de l'Académie Française ne dit absolument pas qu'ingénieure est incorrect.


https://www.duolingo.com/profile/Guillaume663886

On s'en câlisse de l'AF, au Québec on écrit ingénieure et c'est officiel alors que Duolingo ne me souligne pas que je fais une faute parce que "en France c'est comme ça"


https://www.duolingo.com/profile/Mimi658232

Duolingo a fait le choix du français de France comme référence pour pouvoir trancher en cas de litige entre différents usages. C'est avant tout une nécessité pratique plutôt qu'un jugement de valeur. Rien n'interdit d'envisager une version du cours pour les francophones du Québec. N'hésitez pas à vous porter volontaire pour aider à réaliser cette adaptation !

Nous avons aussi en France certaines instances "linguistiques" (en réalité beaucoup plus "politiques" que "linguistiques") qui tentent de régenter le langage. En réalité, la langue n'appartient à personne en particulier, et aucune instance politique n'est réellement légitime pour légiférer sur son évolution. Nous l'avons reçue collectivement en héritage, elle est le fruit de notre histoire, et c'est d'abord notre pratique collective de ce bien commun qui le fait vivre et évoluer.

L'AF a jusqu'ici toujours été plus sage et plus humble que toutes ces instances généralement "linguistiquement" incompétentes. Depuis sa création, elle s'efforce d'observer l'usage, fait appel à des linguistes professionnels pour mieux cerner les problèmes, et fait des "recommandations" sur ce qui lui paraît l'évolution souhaitable à un moment donné de son observation. Ce ne sont pas des lois ou des décrets qui imposeraient dogmatiquement tel ou tel usage. Elle essaye sans doute de peser par ses "recommandations" en faveur d'une évolution logique et la plus conforme possible aux lois jusqu'ici suivies par notre langue dans son histoire, mais c'est toujours l'usage (même illogique) qui a le dernier mot.

De plus, comme ses "recommandations" n'ont pas force de loi, la porte reste toujours ouverte pour d'autres analyses. L'AF n'est pas et ne se juge pas infaillible. Je pense par exemple que son dernier rapport sur la féminisation des noms de métier repose sur un contresens qui identifie implicitement "genre grammatical" et "genre biologique", "masculin" et "mâle", "féminin" et "femelle", etc. Le précédent rapport était beaucoup plus juste d'un point de vue linguistique et savait résister au chant des sirènes.


https://www.duolingo.com/profile/AndreVaill

En tout respect, Mimi, il me semble que l'un n'empêche pas l'autre. Après tout, il ne s'agirait que d'ajouter quelques possibilités aux bonnes réponses. La francophonie est plus large que la France, et, après tout, le but, ici, c'est l'apprentissage du portugais, pas du français


https://www.duolingo.com/profile/odinblanch

je suis d'accord avec Frdric629742, maintenant en français il faut un e au féminin, même si j'ai lu tout ce qui précède, ne pourrait-on pas dire tout simplement que c'est de la courtoisie .....


https://www.duolingo.com/profile/LouisSepdekdu

Moi je suis pour la féminisation des noms de métiers en respectant l'usage du français. Le féminin des mots en -eur sont en -euse, -teur devient -teuse ou -trice. La seule exception sont des mots qui sont des adjectifs à la base, et donc suivent les règles des adjectifs, comme prieur, supérieur, majeur...

Apprends le portugais en seulement 5 minutes par jour. Gratuitement.